La jeunesse communale de Cocody organise le Samedi 26 Mars une activité dénommée SOLIDARITY By Action. Cette action qui se déroulera dès 07H30 du matin à l’hôpital d’Anono se veut une action citoyenne. Ernes TOHOURI le Directeur du Projet livre ici les motivations et le contenu de cette initiative.

E.T
Ernes TOHOURI, Directeur du projet « SOLIDARITY By Action »

 

LEADERNEWS : Bonjour Mr Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Ernes TOHOURI : Merci je suis Ernes Tohouri , vice-président de la jeunesse communale de Cocody en charge du sport de la culture et du social dans un bureau présidé par Zehi Jean Paul Président de cette organisation communale. Je suis de ce fait directeur du projet SOLIDARITY By action avec mademoiselle Agnero Christel avec qui travaille également sur le projet

LN : Oui on en vient au projet, SOLIDARITY By Action, pourquoi un tel projet et en quoi consistera-t-il?

E.T : D’abord ce projet parce qu’il le fallait. Mais deux raisons ont guidé notre initiative. La première est de créer un cadre d’exercice de l’action citoyenne, qui malheureusement est  de plus en plus rare dans nos communautés. Voire inexistante. La seconde est de proposer une offre de gestion nouvelle en accord avec ce que nous entendons par la gestion d’une organisation des jeunes. En effet en dehors du fait que les jeunes en Afrique ont de nombreux besoins, ils peuvent aussi être responsables et utiles à leur communauté. En faisant par exemple la promotion d’actions solidaires.

LN : Est-ce à dire que vous jugez que les pouvoirs publics n’encouragent pas suffisamment à la culture du civisme et de la citoyenneté. ?

E.T : Les pouvoir publics devraient le faire mais ce n’est pas là que nous les attendons . Il va plutôt de la prise de conscience de la jeunesse sur son rôle dans la communauté et l’image qu’elle veut donner d’elle. C’est d’ailleurs le lieu de féliciter tous les jeunes qui ont compris cela et qui se sont engagés à nous rejoindre pour la réussite de cette action.

LN : Vous avez également dit que  la seconde raison c’est de je reprends vos propos : « proposer une offre de gestion nouvelle en accord avec ce que nous entendons la gestion d’une organisation des jeunes ». Comment entrevoyez-vous donc la gestion d’une organisation de jeunesse?

E.T : De la manière la plus simple possible dans la mesure où les préoccupations des jeunes sont prises en compte et qu’en retour ces derniers se montrent beaucoup plus responsables dans leur effort à accompagner le développement local. Pour le projet-ci nous travaillons plus au changement de mentalité. C’est pour traduire qu’en tant que jeune on est certes en droit de réclamer, mais par ailleurs nous devons nous donner les moyens pour donner de notre temps, notre argent : en somme faire preuve d’amour à l’égard de notre communauté. Et nous avons pensé comme exutoire des actions citoyennes.

LN : Alors M, Ernes, pourquoi la date du 26 Mars pour une action citoyenne? Renferme-t-elle un sens particulier?

E.T : Cette date nous l’avons coïncidé avec cette grande fête chrétienne qui célèbre la résurrection. Aussi sans toutefois vouloir tomber dans le religieux, nous pensons que la Jeunesse Communale initiant une action citoyenne à ce moment bien précis donne le ton pour une jeunesse nouvelle; emboîtant ainsi le pas au gouvernement dans sa dynamique d’ériger un nouveau type de citoyen: l’Ivoirien nouveau que nous voulons surtout meilleur.

E.T2

LN : En quoi consistera concrètement Solidarity By Action ?

E.T : Cette action il faut déjà dire qu’elle se déroulera ce Samedi 26 Mars à l’hôpital communautaire d’Anono. Elle verra la participation de plusieurs jeunes cadres de la commune et  consistera en une action d’assainissement, de légers travaux de rénovation grâce à notre partenaire. Il y’aura également une conférence sur la citoyenneté et enfin des dons à l’endroit des mères de ce centre communautaire.

LN : Qui sont les partenaires qui vous accompagnent et avez-vous le soutien de votre tuteur technique à savoir la mairie de Cocody?

E.T : Notre premier partenaire est Dieu qui rend cela possible. Ensuite notre sponsor leader Alaa PuB Connexion dirigé par un jeune model M Alaa BItar. Nous avons surtout la forte participation des jeunes cadre qui ont donné leur accord de participation ; et bien-sûr là maire pour la logistique.

LN : Combien de participants estimez-vous avoir à cet évènement?

Nous avons des prévisions mais vu l’engouement que cela suscite il serait préférable de prévoir  un nombre de participant plus important ; ce qui contribuerait fortement à la réussite de l’activité. Merci déjà à tous ceux qui nous font part de leur accord de participation qui nous rassurent.

LN : Pourriez-vous avancez un chiffre?

E.T : 30, 50, 100 et même plus j’en voudrai et j’en espère.

LN : Je suppose qu’il y’en aura d’autres, si oui quelle sera la prochaine étape après celle-ci ?

E.T : Pourquoi pas. Mais il faut d’abord réussir celle-là. Mais dans le cadre de notre mandature, le Président ZEHI a  élaboré un plan d’action qui vise à rapprocher l’Union des Associations de Jeunesse de Cocody  (UJAC) à travers des activités prenant en compte leurs attentes. Nous irons donc vers les partenaires et espérons trouver oreille attentive et cœur actif.

Share

Réagissez à cet article

commentaires