En cette période, très importante et sensible de jeûne ramadan, l’un des piliers de la foi musulmane, où cette communauté s’adonne à des actes de piété et de charité, le Ministre du Sport et des Loisirs, M. François Amichia n’a pas voulu à sacrifier à une tradition, mais  à renforcer ses rapports familiaux et de convivialité avec les journalistes sportifs musulmans.

Don de sucre du Ministre François Amichia aux journalistes du sport
Don de sucre du Ministre François Amichia aux journalistes du sport

En l’occurrence, les patrons de presse sportive qui ont reçu dans l’après-midi du mardi 28 juin, des  dizaines de cartons 25 KG de sucre de la part du Ministre des Sports et des Loisirs, M. François Amichia, au cours d’une rencontre qui s’est tenue à son cabinet. L’objectif de ce don a été pour le ministre de manifester sa compassion et son soutien aux journalistes sportifs musulmans avant la fin de ce mois de jeûne ramadan.

Ainsi, en remettant symboliquement ces cartons de sucre qui vont leur permettre de terminer ce mois de ramadan, à la veille de la nuit du destin, il a souhaité essentiellement que cette nuit où les prières sont importantes et valent des nuits de prière, soit mise à profit pour prier en sorte que la Côte d’Ivoire soit pacifiée.

« Je voudrais demander à nos parents et amis de confession musulmane de se mettre dans des dispositions qui peuvent faire que leur sacrifice, leur jeûne, leurs actes de charité, d’aumône, de pardon et de piété puissent monter vers le très haut, afin que, la  politique de développement que le Président Alassane Ouattara a initiée  et celle de réconciliation qu’il essaye de mettre en œuvre aient l’agrément du Tout Puissant » a déclaré le Ministre François Amichia.

Il a poursuivi, en souhaitant vivement que les retombées spirituelles de ce mois de jeûne et de sa nuit de destin consolident la cohésion sociale qui était chère à feu le Président Houphouët Boigny et qu’elle soit une réalité. Car selon lui, des efforts sont faits  par le gouvernement d’une part et d’autre par les partis politiques. Ce pourquoi, il a insisté en exhortant les ivoiriens à oublier les clivages politiques et à se sentir tous fils et filles de ce pays qui, veut le développement et aspire à une véritable paix.

« Nous au niveau du ministère du sport, nous pensons fort que par les valeurs que développe le sport, nous pouvons y arriver » a-t-il rassuré.

Face à l’actualité relative aux résultats obtenus par les athlètes ivoiriens lors des récents jeux de Durban (Afrique du Sud), il a indiqué que les félicitations sont venues de partout et que c’est toute la Côte d’Ivoire qui s’est réjouie de ces performances, des records qui ont été battus et du rang occupé.

« C’est cette Côte d’Ivoire unie que nous espérons entrainer avec nous aux prochains JO (Jeux olympiques) de Rio, afin qu’après la médaille de Tiacoh, nous puissions brandir une deuxième ou une troisième médaille pour que tous les ivoiriens éprouvent de la fierté et restent unis autour d’un idéal qui est de porter haut le drapeau ivoirien et de faire entendre l’hymne national un peu partout dans le monde » a soutenu François Amichia, Ministre des Sports et des Loisirs.

 

JOB ATTEMENE

Réagissez à cet article

commentaires