J.A L’ancien ministre du Commerce, suspendu de la présidence du Conseil régional du Hambol en juillet, jouit de la protection du patron de son parti, Henri Konan Bédié. Celui-ci espère faire revenir le ministère de l’Intérieur sur la suspension.

Jean Louis Billon et Henri Konan Bédié

Suspendu le 12 juillet, sur décision du Conseil des ministres, de la présidence du conseil régional du Hambol (Nord) à la suite de « graves dissensions » au sein dudit conseil, Jean-Louis Billon s’est vu notifier son arrêté de suspension le 23 août, soit plus d’un mois plus tard.

L’ancien ministre du Commerce, qui est un proche de Henri Konan Bédié, s’en remet désormais aux instructions du patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Une délégation conduite par Gaston Ouassénan Koné, l’un des vice-présidents du parti, et comprenant des responsables politiques et des notables, tous natifs du Hambol, est attendue à Daoukro cette semaine pour arrêter, avec Bédié, la conduite à tenir.

Le PDCI, dont Billon est l’un des porte-parole, n’exclut pas de saisir la Cour suprême si, au-delà du 12 octobre (soit trois mois après la décision), le ministre de l’Intérieur maintient cette décision.

Réagissez à cet article

commentaires