A quelques heures de la finale de Miss Côte d’Ivoire 2017, prévue ce jour samedi 03 juin 2017, nous apprenons que le COMICI est au coeur d’un nouveau scandale.  

Saki Aude, Miss Yamoussoukro 2017
Memel Esther, Miss CI 2016 donnant sa couronne Miss Yamoussoukro 2016 à Saki Aude, Miss Yamoussoukro 2017, en février dernier.

L’affaire concerne Miss Yamoussoukro 2017, Aude Saki qui s’est présentée avec la qualité d’élève en classe de Terminale, alors qu’elle n’est en réalité inscrite qu’en classe de Première.

« Saki Aude a déclaré au Comici, avec documents à l’appui, qu’elle est élève en Terminale A2 au collège Iris d’Abobo. Après son élection à Yamoussoukro, il a été découvert qu’elle n’est, en vérité, qu’en classe de première. Après cette découverte de ce cas flagrant de fraude, le Comici devait normalement la sanctionner en la retirant purement et simplement du concours… Mais apparemment, le Président du Comici ne veut pas la sanctionner, pour éviter un autre scandale, après celui survenu avec la Miss du Sud Comoé. Pourtant il n’a pas hésité à destituer la Miss du Sud Comoé qui n’avait pas révélé l’existence de son enfant de 2 ans » a affirmé notre interlocuteur, proche du Comici. Poursuivant ses révélations, notre source affirme que la Miss Yamoussoukro, pour user de ce faux, aurait même bénéficié de l’aide d’une personne qui collabore avec le Comici depuis très longtemps.

Le 30 Mai, nous avons joint Victor Yapobi, président du Comici pour avoir sa version de cette affaire. Il a balayé du revers de la main cette information avant de nous orienter vers Désiré M’Ba, son chargé de communication. « Il n’y pas de cas de fraude à ma connaissance, mais s’il s’avère qu’une candidate a menti, elle subira la rigueur de notre règlement » a-t-il dit.

Désiré M’Ba que nous avons joint le même mardi, a déclaré qu’il n’est pas au courant de cette affaire. Nous nous sommes donc rendu au collège Iris 1 d’Abobo où, grâce à la bienveillance de l’éducateur chargé des classes de Terminale, nous avons consulté les listes des élèves. Sur aucune des listes des six classes de Terminale que compte le collège, ne figure le nom de Saki Aude. C’est au moment où nous prenions congé de L’Educateur, qu’un élève nous informe que Saki Aude est inscrite en classe de 1ère A4. Nous vérifions avec l’éducateur et effectivement, nous retrouvons dans l’effectif de ladite classe le nom de Saki Aude. Nous rentrons par la suite en contact avec un autre agent du Comici qui a préféré garder l’anonymat.

Ce dernier a confirmé qu’il y a eu effectivement une fraude de la part de la candidate. « Effectivement, elle a menti, mais quand on l’a coincée, elle a expliqué qu’elle est plutôt admise pour la Terminale…Nous avons donc rectifié sur les nouvelles affiches » .

La vérité, c’est que Saki Aude a été élue Miss à Yamoussoukro en février 2017. À cette date, nous étions loin de la fin de l’année scolaire; elle était donc en classe de Première. Il y a donc bien là un faux et usage de faux constaté, mais le Comici refuse de la déchoir de son titre de Miss Yamoussoukro. Elle participera à la finale. La preuve, elle est à la mise au vert avec les autres candidates.

Pourquoi donc deux poids, deux mesures au Comici pour deux candidates ayant menti, en référence au sort de Sephora Diby, Miss Aboisso 2017 ?

Mohamed Aly Ayoub

 

Share

Réagissez à cet article

commentaires