La sélection nationale livre une double confrontation des Éléphants de Côte d’Ivoiredes contre le Gabon les 2 et 5 septembre pour le compte des 3e et 4e journées en vue de Russie 2018.

 C’est sans doute le virage le plus important pour la sélection nationale de football dans cette course à la qualification au Mondial 2018. Après deux journées, les Éléphants de Côte d’Ivoire sont en tête du groupe C avec 4 points, devant le Maroc et le Gabon avec 2 points chacun, le Mali fermant la marche avec 1 unité.

Il reste aux joueurs du sélectionneur Marc Wilmots de bien négocier la double confrontation contre le Gabon. Pour ces 3e et 4ejournées, les Éléphants joueront le 2 septembre au Gabon, avant de revenir sur leur terre pour la manche retour, à Bouaké, le 5 septembre. En attendant de savoir le lieu exact du match (Libreville ou Franceville), les poulains de Marc Wilmots s’entraînent depuis le lundi dernier au stade Houphouët Boigny. Un groupe composé de jeunes et surtout de certains anciens (Serey Dié, Salomon Kalou, Gervinho…). Qui effectuent leur retour dans l’effectif.

« Nous avons conscience qu’il faut gagner ce match. Notre dernier match des éliminatoires du Mondial s’est soldé par une victoire sur le Mali. Nous jouerons en l’espace de cinq jours deux matches contre une bonne équipe du Gabon. Je pense que nous allons présenter un collectif combattif », rassure Salomon Kalou. Ce samedi, l’attaquant du Hertha Berlin devra apporter son expérience, aux côtés d’autres anciens comme Gervinho, Serey Dié, tous les deux absents lors du précèdent regroupement.

Pour mieux réussir ces deux matches, le technicien belge espère construire une équipe redoutable et efficace en attaque. Dans ce bastion, Marc Wimots entend apporter plus de percussion en changeant le système classique de 4-3-3 par un joueur supplémentaire sur le front de l’attaque. Et Salomon Kalou pourrait bien jouer ce rôle « Je vois Salomon Kalou plutôt comme un 9 et demi. Ce joueur qui sera en soutien de l’attaque. Je ne le vois pas nécessairement sur les côtés ou à la pointe de l’attaque », explique Wilmots, comme pour donner une ébauche des stratégies de jeu qu’il pourrait mettre en place pour faire déjouer les Panthères du Gabon. « Depuis quelques années déjà, cette formation du Gabon progresse. Elle a un groupe intéressant. Des joueurs qui ont tous un très bon niveau », reconnaît Gervinho.

La sélection gabonaise sera certes sans sa star Pierre-Emerick Aubameyang, mais c’est une formation qui regorge aussi de joueurs de classe mondiale. Notamment, au niveau du secteur médian, véritable clé du système de jeu des Panthères. Où on retrouve certains joueurs des hauts championnats européens : Didier N’Dong (Sunderland, Angleterre), Mario Lemina (Southampton, Angleterre), Dennis Bouanga (Lorient, France). Le sélectionneur espagnol Jose Antonio Camacho compte faire bonne figure avec ses joueurs au match aller avant d’espérer créer une surprise à Bouaké.

ADAM KHALIL

Share

Réagissez à cet article

commentaires