« Le Président de la République a nommé Mr Beugré Mambé Ministre auprès du Président de la République chargé des jeux de la francophonie. C’est une fonction temporaire qui prendra fin á la fin des jeux de la francophonie qui aura lieu du 21 au 30 juillet 2017. » Ainsi s’exprimait Bruno Koné, porte parole du gouvernement, le 26 juillet 2016, suite à la nomination du président du district d’Abidjan en tant que ministre.

Beugré Mambe, Alassane Ouattara, Francophonie
Le président Alassane Ouattara (à droite) et Beugrö Mambé (ä gauche), président du district d’Abidjan et toujours ministre chargé des jeux de la francophonie.

Cinq mois après les jeux de la francophonie, achevés le 30 juillet 2017, alors que le président Ouattara, avait promis au contribuable la fin de la mission de ce ministère « temporaire », dès la fin des jeux, Robert Beugré Mambé est toujours à son poste, continuant de percevoir les émoluments dûs à ce poste.

L’opposition qui dejà à l’époque avait jugé inutile et budgétivore ce ministère, s’indigne encore du maintient de Beugré Mambé à son poste, malgré la fin des jeux de la francophonie, cela, au mépris des promesses faites au contribuable. Nathalie Yamb, conseillère exécutive à Liberté et démocratie pour la République (LIDER) s’en indigne ici, à travers un tweet.

 

À deux ans de l’emergence promise aux ivoiriens, la mauvaise gouvernance continue de faire les beaux jours du regime d’Abidjan.

Hervé Christ

Share

Réagissez à cet article

commentaires