Après les violents affrontements entre étudiants qui se sont déroulés sur le campus universitaire de Cocody, le Conseil de l’université, réuni le lundi 23 novembre 2015, a arrêté les décisions suivantes, contenues dans le communiqué ci-après qui nous est parvenu:

etudiants-0003
© AFP par ISSOUF SANOGO Université de Cocody

Suite aux événements tragiques survenus à la résidence universitaire de l’Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, les 18 et 19 novembre 2015, le Conseil de l’Université, élargi aux responsables du Centre Régional des Œuvres Universitaires d’Abidjan (CROU-A), s’est réuni le lundi 23 novembre 2015, de 09h30 mn à 13h20mn, dans la salle du Conseil pour examiner les faits et faire connaître sa position.

I. LES FAITS
Les faits se sont déroulés sur deux jours.

Le mercredi 18 novembre 2015, des étudiants se réclamant de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) et d’autres, se réclamant de l’Association Générale des Etudiants et Elèves de Côte d’Ivoire (AGEECI), se sont affrontés en bataille rangée sur le Quai de la SOTRA situé à l’entrée des Urgences du CHU de Cocody pour le contrôle et la gestion dudit quai.

Le lendemain, jeudi 19 novembre 2015, les hostilités entre la FESCI et l’AGEECI se sont poursuivies, aux environs de 18h15 sur l’espace « Les Palmiers » du CROU-A.

La raison est l’occupation de force du bâtiment H par des Etudiants de l’AGEECI au prétexte que ceux de la FESCI disposeraient indûment de chambres. Les Etudiants de la FESCI jugeant cette situation inacceptable ont décidé de les déloger par la force.

Le bilan est lourd : de sources policières et hospitalières, on dénombre six blessés dont deux dans un état critique. Il s’agit des nommés KONIN Wilfried dit Dubaï, étudiant en Master 1 de Gestion et de ASSEU Laurent, inscrit en Master 2 de Gestion. Tous les blessés ont été évacués au service des Urgences du CHU de Cocody, le même jour.

Le lendemain, vendredi 20 novembre 2015 à 6h50, malheureusement, l’étudiant KONIN Wilfried, décède suite à ses blessures.

Saisi de la situation, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique s’est aussitôt rendu, accompagné de ses collaborateurs et des responsables de l’Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, auprès de la famille éplorée pour présenter les condoléances de la communauté universitaire.

Le samedi 21 novembre 2015, Madame le Président de l’Université a, à son tour, conduit une délégation aux fins de présenter les condoléances de l’Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.

12227058_1653500021533977_7204263299917110842_n
L’étudiant KONIN Wilfried dit Dubaï, décédé des suites de ses blessures

Face à ces faits d’une extrême gravité, le Conseil de l’Université, après avoir délibéré, a adopté la position ci-après.

II. LA POSITION DU CONSEIL DE L’UNIVERSITE

1. Le Conseil de l’Université déplore la mort de l’étudiant KONIN Wilfried et présente ses condoléances les plus attristées à sa famille ;

2. Le Conseil regrette la résurgence des actes de violence en milieu universitaire qui compromet gravement la réputation de l’institution et, partant, l’avenir de la jeunesse ;

3. Le Conseil condamne à l’unanimité de ses membres présents, avec la plus grande fermeté, les actes de violence perpétrés par les étudiants de la FESCI et ceux de l’AGEECI sur le campus ;

4. Vu l’urgence, le Conseil, élargi aux responsables du CROU-A, décide :

a) dans l’immédiat, à titre préventif, pour la sécurité des personnes et des biens

 de démanteler les Q.G des syndicats d’Etudiants sur le territoire de l’Université et celui du CROU-A ;

 de suspendre toutes les activités des syndicats d’Etudiants sur les sites de l’Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY et du CROU- A jusqu’à nouvel ordre ;

 de demander aux autorités compétentes la dissolution de la FESCI et de l’AGEECI ;

 de renforcer les effectifs de police présents sur le campus et sur le site du CROU-A et de leur donner un mandat clair et précis pour la réalisation de leur mission de sécurisation.

b) Au titre des sanctions, le Conseil décide :

 de traduire en Conseil de Discipline tous les étudiants qui se sont rendus coupables de violences sur le campus et les responsables des syndicats qui en sont les commanditaires ;

 de demander que des poursuites pénales soient engagées contre les auteurs et les co-auteurs de ces actes criminels et délictueux. Le Conseil a constaté que le CROU-A a déjà porté plainte pour que cette poursuite pénale s’engage. Le Conseil demande également aux autorités de tutelle de saisir l’autorité judiciaire dans les meilleurs délais pour que les sanctions pénales consécutives aux infractions soient prises.

Pour finir, le Conseil de l’Université exprime sa reconnaissance aux responsables et aux agents de la Police Nationale pour leur franche collaboration.

Fait à Abidjan le 23 novembre 2015

Pour le Conseil de l’UFHB
Le Président

Share

Réagissez à cet article

commentaires