Trois militaires de la 4ème bataillon d’infanterie de Korhogo ont radiés

Soldats ivoiriens, Image d’illustration

Des militaires impliqués dans le mouvement d’humeur survenu dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 juillet 2017, à Abidjan dans la commune d’Abobo et à Korhogo, ont été radiés.

Dans un communiqué de l’Etat-major général des armées  diffusé au Journal télévisé de 13 heures, à la Radiodiffusion télévision ivoirienne, 1ère chaîne, le porte-parole de l’Etat-major, le Colonel Boubacar Sakho a rappelé que « plusieurs militaires ont été interpellés et mis aux arrêts. »

Ces militaires, dira-t-il, ont voulu exprimer des récriminations  en tirant en l’air. Ils ont , par ailleurs, perpétré des actes de violences sur des agents des Forces de défenses et de sécurité en service et utilisé des armes pour des récriminations.

Le Colonel Sakho a annoncé que les caporaux  Fanny Amidou (matricule : 002094396), Konaté Yanoi (matricule : 002094547) et Traoré Abdoulaye (002094995) du 4ème bataillon d’infanterie de Korhogo ont été radiés, à compter du 15 juillet 2017 et mis à la disposition de la justice.

Notons que le bilan provisoire fait état de trois interpellations à Abobo, trois morts, trois blessés et trois interpellations à Korhogo.

CHEICKNA D. Salif

Réagissez à cet article

commentaires