Les automobilistes amateurs d’aviation n’auront pas à attendre longtemps: dès 2018, ils pourront acheter la première voiture capable de voler à la vitesse de 180 km/h. De quoi a donner aux migrants quand on sait que ceux ci depensent de fortes sommes d’argent pour traverser la mer.

Pal-v voiture volante .. Premiers models

Les ventes de Pal-V Liberty, « une voiture qui vole, un avion qui roule », commenceront aux Pays-Bas en 2018, a annoncé mardi la société néerlandaise PAL-V. Une voiture qui roulera à une vitesse de 160 km/h et volera à 180 km/h. Son autonomie maximale sera de 500 km pour un vol à 3 500 mètres d’altitude. Le conducteur mettra entre 5 à 10 minutes pour transformer son véhicule en gyroplane avec un poids maximal autorisé au décollage est de 910 kg. Selon les concepteurs de PaL-V Liberty, un terrain de 200 à 200 mètres suffira pour décoller.

La nouvelle voiture sera disponible en deux versions : Pioneer Edition et Sport. La Pioneer Edition, qui coûtera 499 000 euros, est dotée d’un panneau de bord électronique. Le prix comprend les frais de formation du futur conducteur-pilote. La version Sport, considérée comme celle de base, est plus abordable avec un prix fixé à 299 000 euros. Pour commander le véhicule volant, les clients potentiels devront verser un dépôt non remboursé variant entre 10 000 et 25 000 dollars entre 9 463 et 23 655 euros) en fonction de la version choisie.

Il est important de preciser que la Pal-V Liberty n’est pas le premier véhicule volant de l’histoire, la société chinoise EHang ayant présenté en février une voiture électrique volante au salon de Dubaï. Mais à la différence de sa concurrente chinoise, qui fonctionne sans pilote et ne permet pas à ses passagers de modifier le trajet en cours de route, la Pal-V Liberty est une véritable voiture pour les amateurs de conduite automobile.

Par ailleurs depuis sa mise sous le marché, la PAL-V reçoit déjà des précommandes pour son produit. Ceux qui sont tentés par cette voiture insolite doivent garder en tête les particularités de sa construction. La voiture ressemble à la biplace électrique Renault Twizy et n’a pas de coffre.

Il ne reste plus qu’à préciser les règles de circulation/navigation aérienne pour ces voitures volantes.

Réagissez à cet article

commentaires