Compte rendu de la Conference de presse, de Monsieur Gnagna Zadi, président de la plateforme nationale, ce samedi 15 Avril 2017

Theodore Gnagna, responsable de la plateforme nationale

Propos liminaires du président Theodore GNAGNA Zadi

 

  Mesdames et messieurs de la presse,

 

Je voudrais  vous remercier  de nous faire  l’amitié une fois encore, d’être présents et d’être le relais de nos communications.

 

Pour rappel, les 8,9,10 novembre 2017 et du 09 au 27 janvier 2017, la Plateforme Nationale a appelé les fonctionnaires et agents de l’état de Côte d’Ivoire à une grève générale pour réclamer :

1- Le retrait des dispositions antisociales de l’ordonnance 2012 /303 du 12 avril 2012 portant modification des pensions civiles gérées par la CGRAE

2- Le paiement intégral du stock des arriérés des différentes mesures de revalorisation salariales actées depuis 2009

3-  Le paiement de la bonification indiciaire de 150 points

4-  Le respect des libertés syndicales et le rétablissement des précomptes syndicaux à la source

5-  L’intégration des agents journaliers à la fonction publique.

A l’issue de ces deux mouvements de grève, la plateforme se félicite d’avoir obtenu satisfaction sur quatre points. Cependant, le point non résolu reste le stock des arriérés.

Suite à la suspension du mot d’ordre de grève, le gouvernement a mis en place un cadre de discussion par arrêté n°0238 /PM/CAB du 15 mars 2017. L’article 2  de cet arrêté indique les missions de ce comité à savoir ; examiner les points non encore traités contenus dans les préavis ayant conduit à la grève générale du 09 au 27 janvier2017  et l’article11 détermine le délai des négociations : « le Comité doit présenter au Premier Ministre les conclusions de ses travaux, au plus tard le vendredi 14 avril 2017. »

La date du 14 avril étant arrivée à échéance, la Plateforme Nationale a jugé nécessaire d’organiser la présente conférence de presse.

 

Mesdames et messieurs les journalistes,

 

La Plateforme Nationale, conforme au principe syndical de la négociation, a accepté de prendre part à ces  assises. Celles-ci ont été ouvertes  le 13 Mars, avec la mise en place du CNTSSP (Comité National de Trêve Sociale dans le Service Public) et  se sont poursuivies les 22, 23 et 27 Mars 2017.

A l’issue de ces différentes rencontres, le gouvernement  propose un programme immobilier au profit des fonctionnaires, en lieu et place du paiement en numéraires du stock des arriérés.

Pour la Plateforme Nationale, cette proposition du gouvernement vaut reconnaissance du stock des arriérés. Elle salue donc cet acte qui pose les jalons du règlement définitif d’une question qui, depuis 2013, est au centre de toutes les revendications.

Cependant, si le rêve de tout fonctionnaire est d’obtenir un toit avant la retraite, force est de reconnaitre que  cette proposition pose plus de problèmes qu’elle n’apporte de solutions. En effet, les montants à payer aux fonctionnaires sont disparates ; ils vont de 100.000 francs à 15 millions.

Un Etat aussi généreux soit-il,  peut-il  construire des maisons pour des montants aussi dérisoires ?

Par ailleurs, de nombreux fonctionnaires déjà engagés dans des projets immobiliers ne sont pas intéressés par cette offre. Pire, l’expérience des logements sociaux initiés il y a peu par le gouvernement, a laissé un goût amer aux  fonctionnaires.

C’est pourquoi,  la Plateforme Nationale a proposé, dans un souci  d’apaisement  du front social, un échéancier de paiement, à compter de  cette année 2017.

A ce problème crucial du stock des arriérés, s’ajoute celui encore préoccupant des agents journaliers, ex-déflatés gérés par des prestataires de service. Ceux-ci accusent depuis 4 mois, des retards de salaires, laissant ainsi des milliers de familles dans le dénuement le plus total.

Face à toutes ces  situations, la Plateforme Nationale, consciente de son rôle historique de défense des intérêts de travailleurs du secteur Public :

1- Décide de l’organisation d’une Assemblée Générale, avant la fin du mois d’avril 2017.

2- Demande au Gouvernent de prendre en compte la proposition de la Plateforme Nationale sur le stock des arriérés.

3- Invite le Gouvernement à prendre les dispositions utiles afin d’apurer les arriérés de salaires des ex-déflatés de la fonction Publique.

4- Demande aux camarades de faire confiance à la Direction de la Plateforme Nationale qui continue les négociations.

C’est sur cet appel que je voudrais mesdames et messieurs les journalistes, vous réitérer mes remerciements.

Je vous remercie !

Réagissez à cet article

commentaires