ADepuis Janvier 2017, un groupe djihadiste soi disant nommé  »Ansarul Islam » sème la mort et la terreur sur son passage dans la région de djibo au nord du Burkina faso.Ses victimes favorites ; les forces de l’ordre , les représentants de l’État et les  »collaborateurs ».

Militaires dans une operation terroriste, image d’illustration

Ansarul Islam ,fondé et dirigé par Ibrahim mallam Dicko, est un groupe djihadiste opérant dans le nord du Burkina faso près de djibo; une zone peuplée de peuls et de rimaibe  (descendants des esclaves possédés par les peuls) jouxte le Sud du Mali.

Le vendredi 16 décembre 2016 à Nassoumbou douze militaires sont tués suite à l’attaque de leur poste par une trentaine d’hommes. Une semaine plus tard un obscur groupuscule revendique l’attaque sur Facebook, Ansarul Islam est né.

Son chef Ibrahim mallam Dicko originaire de djibo s’est radicaliséau Mali lors d’un voyage à Tzssalit.Bien qu’ ayant perdu son premier lieutenant Aruna Dicko, tué par l’armée burkinabé, mallam Dicko et ses partisans conservent une forte capacité de nuisance.le groupe EI personnifié en Afrique de l’Ouest par Adnane Abou al sahraouie a décidé de s’allier à mallam Dicko afin de poursuivre leur macabre œuvre de déstabilisation et de terreur. Les deux groupes ont déjà envoyé des centaines d’hommes parmi lesquels une vingtaine d’ivoiriens en Lybie et au Yémen afin de les aguerrir au combats et des recruteurs plus au sud en Côte d’Ivoire pour y créer une zone d’influence dans le grand nord. Par ailleurs les djihadistes sont coutumiers de coup d’éclat pour sceller leurs alliances. quelle sera la prochaine cible? Bien malin qui pourra répondre à cette question.

Pour rappel le groupe État Islamique a à nouveau appelé ses partisans à attaquer l’Occident  et ses alliés dans une vidéo publiée par amaq l’agence de presse des terroristes où ils egorgent 18 personnes.

Réagissez à cet article

commentaires