Suite à la tentative d’assassinat, le lundi 13 mars 2017, à Azaguié, de l’honorable Alain Ekissi, député du parti Liberté et démocratie pour la république (LIDER) à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, la coordination locale dudit parti politique en Suisse, LIDER Suisse, a produit un communiqué au lendemain de cette agression. Nous vous en offrons le contenu:

Alain Ekissi, au siège du parti Liberté et démocratie pour la république. Photo d’illustration

Déclaration de LIDER Suisse suite à la tentative d’assassinat de l’Honorable Alain Ekissi, député LIDER de l’Agneby Tiassa à l’Assemblée nationale.


Nous avons appris hier, avec consternation, l’agression à l’arme à feu, lui ayant occasionné plusieurs blessures à la tête et au dos, de l’Honorable Alain Ekissi, député de la République de Côte d’Ivoire, à l’occasion de violents troubles inter-ethniques qui ont émaillés la journée des populations à Azaguié.
Nous condamnons avec fermeté cette barbarie inutile et exhortons les autorités compétentes à faire rapidement la lumière sur les circonstances dans lesquelles l’intégrité physique, d’un élu du peuple, d’un mandataire du peuple, a été bafouée, dans le but d’attenter à sa vie.
À ces populations insouciantes, qui, manipulées par une mafia politique, s’attaquent à leurs voisins pour des raisons ethniques, nous recommandons le ressaisissement immédiat et sans mesures. En effet, l’ennemi n’est pas l’autre ethnie, mais plutôt le la misère, l’insécurité et le désespoir que l’actuel régime sert aux ivoiriens; cela sans aucune considération d’origine ethnique.
Et contre ce régime, seuls unis et solidaires, nous vaincrons !

Pour LIDER Suisse
Haumar Sory
Coordinateur

Réagissez à cet article

commentaires