Le recensement électoral en cours en Côte d’Ivoire ne concerne pas la diaspora ivoirienne. Pour cause, elle ne serait pas concernée par le référendum sur la nouvelle constitution.

Youssouf-Bakayoko
Youssouf Bakayoko, président de la commission électorale indépendante. Photo d’illustration

C’est ce que nous rapporte une source qui a joint l’ambassade de Côte d’Ivoire à Berne, pour s’informer sur le lancement de l’opération de recensement électoral pour les ivoiriens vivant en Suisse. Grande fut sa surprise de s’entendre dire, par monsieur Habib Bakayoko, chef du service consulaire de la dite ambassade, qu’ils n’auraient reçu aucune instruction de la part du gouvernement à cet effet. Pour monsieur Bakayoko, le recensement concerne les futures joutes électorales, à savoir les élections locales et le référendum en préparation; et que jusqu’à ce jour, ils n’ont pas connaissance de la participation de la diaspora à ces consultations.

Nous avons donc joint au téléphone, la commission électorale indépendante (CEI) à Abidjan pour en savoir davantage. Nous n’avons malheureusement que pu communiquer avec deux agents du standard, un homme et une femme qui, tout en refusant de décliner leur identité n’ont pas voulu nous mettre en relation avec le service en charge de l’opération d’enrôlement. Et, Selon ces agents, les membres de la diaspora, intéressés par l’opération, devraient se rendre à Abidjan pour se faire enrôler, car la CEI n’a prévu aucun recensement à l’étranger.

Hervé Christ

Share

Réagissez à cet article

commentaires