La Société ivoirienne de raffinage est au bord de la faillite (SIR). Les chutes continuelles du cours du brut rend sa situation financière de plus en plus critique.

La SIR est l'unique raffinerie de Côte d'Ivoire
La SIR est l’unique raffinerie de Côte d’Ivoire

Au titre de l’exercice 2014, la SIR a enregistré des pertes sèches de plus 65 milliards F CFA, et sa dette a grimpé au-delà de 117 milliards F CFA. C’est donc tout naturellement que la société dont Thomas Camara est le Directeur général, est inscrite sur la liste noire des banques locales. Ceux-ci refusent désormais de financer ses achats de brut. Aussi vient elle de demander, à Ecobank, le report à janvier d’une traite de 35 milliards F CFA, qu’elle n’a pu honorer fin novembre.

Noël Akossi Bendjo, PCA de la SIR, et conseiller spécial de Adama Toungara, ministre des hydrocarbures, prépare un plan de sauvetage de la Société

Hervé Christ

Share

Réagissez à cet article

commentaires